Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 novembre 2016 2 08 /11 /novembre /2016 09:42

ces jours-ci

il y a des milliers de gens déplacés en car après des semaines  ou des mois à la rue

un certain nombre sera logé décemment mais sans qu'il y est eu accueil mais traumatisme de la rue, des traques policières

d'autres se retrouveront dans des hébergements impossibles, isolés de tout ou insalubres

d'autres seront privés même d'un hébergement dérisoire et seront déboutés des droits qu'il n'auront pas obtenus ( pas dans les cases, le tri humain continue )

les guerres continuent et la France n'est est pas étrangère, le néocolonialisme continue, les trafics des multinationales, d'armes, de gens, les expropriations des peuples continuent et la France n'y est pas étrangère

qui sème les armes récoltent des réfugié.e.s

la France accueille, lorsqu'elle le fait, lorsque des hébergements corrects sont finalement proposés, ce qui n'est pas si fréquent contrairement à ce que nous racontent en boucle les médias

Aubépine Dahan (CPSE) et de Houssam El Assimi (Chapelle Debout)  vont comparaitre le 9 novembre à 9h au TGI de Paris, pour répondre de l'accusation montée de toutes pièces de «manifestation illégale».
Soyons nombreu/x/ses devant le TGI de l'Île de la Cité Mercredi 9 novembre 2016 à 9h pour défendre la liberté de manifester !

 

Ce soir un conseil de quartier du centre Montreuil se propose de parler de la mendicité en centre ville !!! 

pas de l'injustice, de l'humiliation, du cynisme des pouvoirs publics locaux comme étatiques qui laissent des milliers de gens à la rue, plus de 400 personnes à la rue à Montreuil et ni gymnase ouvert, ni toilettes publiques dans la ville, ni rien -

Le racisme institutionnel s'infiltre et aliène une partie des habitants, fabrique une opinion publique tissée de clichés et de dénis

contre des familles Rroms expulsées, à la rue depuis plus de trois mois, et contre d'autres àl la rue depuis deux ans ....

on les prive de logement on leur reproche d'être visibles à la rue
on les prive d'hygiène minimum on leur reproche le manque d'hygiène
on les prive de boulot on leur reproche de mendier

on les prive de leurs droits et on les accuse de vouloir profiter de la caf alors que la plupart n'ont pas encore la Cmu - alors la caf laisse tomber !!!

stooop aux clichés racistes et à leur action mortifère

on veut que l'inégalité cesse ou que les démuni.e.s disparaissent ????

Les gens déjà persécutés, privés de leurs droits, sont criminaliser dans leur survie !!! On laisse des centaines de gens sans conditions d'hygiène minimum, et on leur reproche d'être sales,

on prive du minimum de sécurité et de chez soi les mêmes personnes et on leur reproche le manque d'assiduité des enfants à l'école

on
ce soir à 20 h, salle franklin, le conseil de quartier du centre convoque un ordre du jour qui fait peur : la mendicité en centre ville ! 

qu'est-ce qu'on veut ?  que les gens à la rue disparaissent ou que l'injustice disparaisse ? allons salle franklin, à côté de l'église, à 20 h pour que cesse la criminalisation des plus pauvres, des étranger.e.s démuni.e.s

 

 

et le communiqué agenda du collectif du 8 juillet

La police nous a tiré dessus au flashball le soir du 8 juillet 2009 à Montreuil, alors que nous étions nombreux à manifester suite à l’expulsion de «La Clinique», un lieu d’organisation ouvert sur la ville. Parmi les six personnes blessées, cinq ont été touchées entre les épaules et la tête, précisément là où la police n’est pas autorisée à viser. L’un d’entre nous a perdu un oeil.
7 ans plus tard,
les trois policiers tireurs vont finalement être jugés au Tribunal de Bobigny
du 21 au 25 novembre prochain.

Ce procès sera l'occasion de raconter nos histoires,
de combattre le déni des institutions
et de mettre en lumière la fonction de la police et de ses armes

SOYONS NOMBREUX ET MULTIPLIONS LES INITIATIVES AUTOUR DE CE PROCÈS
Jeudi 10 novembre
Réunion publique autour des enjeux du procès

18h30 - salle Franklin
60 rue Franklin à Montreuil
(m° Mairie de Montreuil - L9)
Mardi 15 novembre
Montreuil, 2007-2009 :
Partir de nos histoires pour raconter sur qui a tiré la police le 8 juillet 2009

19h30 - Rémouleur
106 rue Victor Hugo à Bagnolet
(m° Robespierre - L9)
Vendredi 18 novembre
Présentation du livre de Pierre Douillard :
L'arme à l'oeil

18h - Café librairie Michèle Firk
9 rue François Debergue à Montreuil
(m° Croix de Chavaux)

Le procès aura lieu du 21 au 25 novembre au TGI de Bobigny
173 avenue Paul Vaillant Couturier
(m° Bobigny - Pablo Picasso - L5)

 

Le procès débutera tous les jours à 9h, sauf le mardi où il commencera à 13h30.

S’il est important d’être nombreux tous les jours de ce procès (ne nous laissez pas seuls avec la police et la justice !),

nous vous invitons à concentrer nos forces le lundi 21 à l’ouverture du procès et le jeudi 24 pour accompagner les témoins.

Lundi 21 novembre

Appel à venir nombreux et à passer toute la journée pour l’ouverture du procès

8h30 – Prises de parole et distributions de tracts, matin, midi et soir.

Mercredi 23 novembre

Rassemblement à Montreuil

Thé chaud et prises de parole :

collectifs en lutte aujourd’hui à Montreuil et collectifs contre les violences policières.

18h30 -Croix de Chavaux,au début de la rue piétonne

(m° Croix de Chavaux - L9)

Jeudi 24 novembre

Appel à venir nombreux et à passer toute la journée au TGI de Bobigny pour la journée d’audition des témoins

8h30 –Prises de parole et distributions de tracts, matin, midi et soir.
Nos vécus, nos expériences, nos luttes ont fait de nous des experts. Des experts par expérience. C’est cette expertise sensible et située que nous voulons faire valoir à l’intérieur et à l’extérieur du tribunal. Le jeudi 24 novembre, celles et ceux qui ont eu à faire à la violence de la police viendront témoigner. Soyons nombreux pour les soutenir et les écouter.

 

nos causes sont nombreuses - soyons nombreu.ses - des rendez-vous
nos causes sont nombreuses - soyons nombreu.ses - des rendez-vous
nos causes sont nombreuses - soyons nombreu.ses - des rendez-vous
nos causes sont nombreuses - soyons nombreu.ses - des rendez-vous
nos causes sont nombreuses - soyons nombreu.ses - des rendez-vous
Published by Lutheuses de Rrue pour lire tous les articles aller en bas de chaque article publié et aller à suivant - Over blog nous a supprimé les possibilités archives visible et l'ensemble des articles
commenter cet article
8 novembre 2016 2 08 /11 /novembre /2016 09:11

suite de l'information par les Lutheuses de Rrue

voir nos articles sur ces faits :

suite de la mise en rapport 2013- 2016

Xoli ada tetrajes/temanges  leur liberté est la notre - notre liberté est la leur

 

Ce 17 octobre

au tribunal de Bobigny, France :

 

Trois femmes accusées de faire la manche avec leurs enfants, deux enfants sont nourris au sein

 

Menottées, elles se voient arrachées à leurs enfants, sans que les interprètes aient fait leur travail clairement

En garde à vue elles ignorent où sont emmenés leurs enfants et pour les enfants même silence de la part de la police.

Elles sont accusées de manque de soins mais ces violences institutionnelles à leurs égards bafouent leurs droits de citoyennes, des droits de l'enfant, de simple humanité...

Chaque année plusieurs cas similaires ont lieu.

 

Pour l'un d'elle la séparation forcée aura durée un mois... Elle n'aura de nouvelles qu'au bout de deux semaines et demi, elle n'avait pas auparavant d'avocat... Elle a été relaxée ce 17 octobre...

 

Les travailleurs sociaux étaient contre ces placements mais leurs voix ont également été écrasées.

 

"Vous n'avez rien dans ce dossier!", s'est indignée l'avocate de la défense de la femme relaxée, Me Julie Launois Flaceliere. "Le parquet doit reconnaître ses erreurs", a-t-elle dit, insistant sur le caractère particulièrement violent de la privation et du trauma pour l'enfant comme pour la mère occasionné par une mesure policière prétendant sauver un enfant en menottant sa mère sous ses yeux, en les privant de liberté et en les séparant de force aussi longtemps, malgré l'importance de l'allaitement au sein interrompu brutalement, et ce sans raison. Si l'enfant ne portait aucune trace de mauvais traitement, "le certificat médical établi le lendemain du placement indique : aucune trace de mauvais traitement ou de déshydratation... "au bout de 2 jours dans le centre où elle a été "accueillie" elle ne parlait plus... mangeait mal et pleurait beaucoup.

 

 

Dans la salle une vingtaine de personnes sont venues en soutien,dont soeur Jacqueline qui depuis 25 ans travaille et vit souvent sur  les terrains où campent des familles Rroms, Jeanne Gamonet d'AVER (Association Rrom d'Action et de Recherche contre toute forme de Racisme), membre de l'Union Rromani Internationale, membre des associations rroms « La Voix des Rroms » et « Femmes Rroms, Sinté, Kalé », toutes deux citées comme témoins par la défense ; Saimir Miles de la Voix des Rroms, des amis de Montreuil, présents dans de nombreuses luttes et pour la réquisition des logements et lieux inhabités, une amie de Radio.graphie, des femmes du collectif Baraka, les Lutheuses de Rrue et leurs amies anti-racistes et anti-sexistes, qui ont rejoint ensuite les manifestations en hommage aux AlgérienNes victimes de la police française du 17 octobre 1961 lors d'une manifestation pacifique pour l'indépendance de leur pays.

 

Genovita et Maria ne se sont pas présentées, nous comprenons bien leur crainte de se voir une nouvelle fois arrachées à leurs enfants et à leur liberté pour faute d'avoir à survivre dans une société où les exclus se font de plus en plus nombreux... Les deux femmes sont poursuivies, comme la première, relaxée ce 17 octobre, pour "privations de soins". Mais elles sont pour leur part visées par l'alinéa 2 de l'article de loi. Celui-ci, ajouté par la loi sur la sécurité intérieure du 18 mars 2003, adoptée quand Nicolas Sarkozy était ministre de l'Intérieur, considère que "le fait de maintenir un enfant de moins de 6 ans sur la voie publique (...) dans le but de solliciter la générosité des passants" constitue un délit de "privation de soins", passible de 7 ans de prison et 100.000 euros d'amende.

Pour La voix des Roms, "cette incrimination pénale est d’essence raciste et discriminatoire puisqu’elle a été conçue comme un outil de répression anti-tsigane." 

Published by Lutheuses de Rrue pour lire tous les articles aller en bas de chaque article publié et aller à suivant - Over blog nous a supprimé les possibilités archives visible et l'ensemble des articles
commenter cet article
25 septembre 2016 7 25 /09 /septembre /2016 21:42
paroles de réfugié.es
paroles de réfugié.es

des voix, leurs voix, nos voix

leurs mots

plein, peu de mots

nos mots

leurs langues

nos traductions

nos in-compréhensions

nos entendements

leur sens

nos rencontres

singulières, disctintes, partagées

Published by Lutheuses de Rrue pour lire tous les articles aller en bas de chaque article publié et aller à suivant - Over blog nous a supprimé les possibilités archives visible et l'ensemble des articles
commenter cet article
25 septembre 2016 7 25 /09 /septembre /2016 20:43
Lesbos, Moria le feu et la glace

de Natalie Barsacq

Chers,

Dans la mesure où la presse française n'a pas été très éclairante sur les évènements survenu dans le hot spot de Moria (Lesbos) la semaine dernière, je vous joints les extraits d'une revue de presse qui présente des articles sur sujet, publiés principalement par des Grecs.

Je vous adresse également le témoignage d'une amie, lequel précise ce qui se dit dans les articles joints concernant les évènements ayant précédé le feu qui a détruit le hot spot de Moria.

Revue de presse du 21 septembre :

20/06/2016

TENSIONS et INCENDIE du HOT SPOT DE MORIA à LESBOS :

Cela fait déjà plusieurs mois que les ONG et les observateurs notaient la dégradation du climat sur l’île de Lesbos. Avec une concentration massive de réfugiés et un flux d’arrivée incessant, les capacités d’accueil de l’île étaient mises à rude épreuve, le Hot Spot de Moria accueillant par exemple le double ( plus de 4000) de ce qu’ils est censé recevoir.
Depuis plusieurs semaines, les groupes xénophobes et les militants d’Aube Doré mettent de l’huile sur le Feu. Dimanche une manif de « citoyens excédés» très manipulée par ces fascistes a mis la pression sur la Mairie de Mytilène sensée ne «rien faire » … Sur le parcours de la manif des nazillons d’Aube Doré ont durement frappé des jeunes filles d’une ONG qui avaient le malheur de se trouver par là. Les mêmes ont fait courir la rumeur que les réfugiés allaient être renvoyés en Turquie… Au Hot Spot de Moria, des tensions inter-ehtniques et inter-nationalités existaient déjà. Dimanche après midi et surtout lundi des bagarres ont éclatées. Certains ont commencé à brûler les oliviers environnant le camp. Puis en fin de journée il semblerait qu’un incendie ait été allumé à l’intérieur du camp dont il ne restait plus que des cendres à l’aube ce matin.
Plus de 5500 réfugiés et de migrants qui sont ici depuis des mois piégés sur l'île demandant d'être autorisés à la quitter . La situation est devenue incontrôlable.
Pendant ce temps dans l’enceinte de l’ONU, les représentants des « autorités "blablatent" sur la situation des réfugiés…
Vidéos :
https://twitter.com/lifeguardhell…/status/777909387969064960
http://bcove.me/wcjyl5ak
http://fr.euronews.com/…/grece-incendie-dans-un-camp-de-ref…
https://youtu.be/LioUT1bJShM

Manif devant la Mairie de Mytilène:
https://youtu.be/g33kne2don8
https://youtu.be/X8p0zzggyc

Lesbos) les 19 et 20 septembre 2016
Témoignage d’une habitante de Mytilène

Avant le 19 septembre
Le gouvernement a décidé de créer un nouveau camp de réfugiés près de celui de Kara Tepe (lequel accueille les personnes pouvant prétendre au droit d’asile, et donc principalement des Syriens. Ce camp se trouve à environ 5km de Mytilène, la capitale de Lesbos, et à quelques kilomètres seulement du hot spot de Moria).
Affolés par l’idée de l’installation d’un nouveau camp et par les rumeurs incessantes sur le fait qu’à partir d’octobre, de façon à mettre l’Europe sous pression, Erdogan va à nouveau laisser traverser des réfugiés depuis la Turquie… des habitants se laissent influencer par les propos anti réfugiés de l’extrême droite.
Un prof (de l’enseignement secondaire) de droite a réuni un groupe de personnes autour de lui sous prétexte de trouver « des solutions ». Ainsi, un nouveau groupe politique nommé Mouvement Patriotique s’est constitué pour lutter contre les réfugiés. Ce mouvement soutient que l’Etat ne prend pas les mesures nécessaires et que les habitants eux-mêmes doivent assumer « le devoir » d’éloigner les réfugiés et de sauver Lesbos et ses habitants…

Le dimanche 11 septembre
(Info nécessaire pour mieux comprendre les évènements cités ci-dessous : Pour commémorer les soldats qui, sous la direction de Pavlos Koudouriotis, ont libéré Lesbos de l’occupation turque en 1912, tous les dimanches matins, des soldats hissent le drapeau grec sur la place Sappho (place centrale à Mytilène) et tous les dimanches soirs ils le baissent.)
Le dimanche 11 septembre, les responsables de la capitainerie du port de Mytilène ont informé un responsable de l’armée de ce que, devant les bureaux de la capitainerie, il y avait quelques réfugiés qui protestaient (sans doute car ils voulaient quitter Lesbos…) Il a été décidé ne pas baisser le drapeau pour éviter des incidents en ville… Ainsi, et sans doute pour la première fois, le drapeau n’a pas été baissé le soir du 11 septembre.
Cet évènement a été récupéré par l’extrême droite qui a commencé à faire courir la rumeur selon laquelle les réfugiés avaient menacé, avaient interdit, avaient empêché ce rituel du drapeau, il a aussi été dit que les réfugiés veulent nous faire devenir musulman, nous faire perdre notre identité grecque etc etc etc… L’extrême droite a alimenté toute la semaine facebook et des blogs, contre les réfugiés…
Ainsi, le dimanche 18 au soir, d’une part des habitants se sont réunis sur la place Sappho pour « protéger la patrie et le drapeau », d’autre part, en face, des réfugiés paisibles étaient présents, soutenus et protégés par un groupe de personnes solidaires des réfugiés, au milieu se trouvaient les « pauvres soldats » ayant le devoir de baisser le drapeau ! (n’oublions pas les policiers…) et bien sûr, le drapeau a été baissé, les réfugiés étaient calmes et paisibles…
A la télévision, il a été dit que les refugiés et les solidaires avaient empêché, pendant une heure, les soldats de baisser le drapeau !
Lundi 19 septe
mbre
A partir de midi, des feux se sont déclarés dans les champs d’oliviers qui sont autour du hot spot de Moria, et à partir de 20h, dans le camp même.
L’après-midi, les habitants du village de Moria (qui se trouve sur une colline qui est en face du camp) ont voulu protester, (ils soutiennent qu’ils n’ont rien contre les refugiés mais exigent « leur sécurité »). Parmi ces habitants, il y avait aussi des hommes d’extrême droite, des fascistes, et des gens du Mouvement Patriotique. Les habitants de Moria se sont réunis au vieux port et se sont dirigés ensuite vers le centre-ville, ils ont manifesté devant la préfecture de région. Un homme âgé vivant à Moria a jeté une tête de mouton sur le Maire, Il prétend que les réfugiés lui ont volé peu à peu tout son troupeau et ne lui laissaient que les têtes… (Il est important de rappeler cependant que jusqu’aux derniers évènements et depuis le début de l’ouverture du camp, les habitants de Moria étaient globalement plutôt tolérants vis à vis des réfugiés). Lors de cette manifestation, dans une rue parallèle, des hommes d'Aube Doré ont agressé un groupe de femmes (ces faits ont été confirmés par des amis sur facebook, et dans le journal http://www.emprosnet.gr )

Suite à l’incendie, pendant la nuit de lundi à mardi, les mineurs non accompagnés ont été emmenés à PIKPA (un camp d’accueil ouvert), les ONG demandent leur départ immédiat de Lesbos, et leur transport sur le continent.
En ce qui concerne la cause des incendies, ici on parle de tensions inter-ethniques et inter-nationalités (comme le fait habituellement la presse dans les cas d’incendies dans les camps).
On dit aussi que les réfugiés de Moria se sont révoltés parce qu’ils ont été informés (par qui ???) qu’ils n’obtiendraient pas le droit d’asile et devraient retourner en Turquie.

…………………………………………………………………………………………………………………………………………

Avis généraux et rumeurs
Hommes religieux : les musulmans veulent nous conquérir, derrière tout ça, c’est l’Islam et son triomphe possible en Europe.
Personnes d’extrême droite, voire fascistes : pas besoin de détailler, on connait leurs convictions, partout dans le monde ce sont les mêmes…
Des personnes autour de moi (des connaissances, des hommes avec qui je parle dans la rue, dans les boutiques, dans les taxis) : ils ne sont pas contre les réfugiés mais répètent sans cesse : Lesbos ne peut pas loger, nourrir, donner du travail à toutes ces personnes…(ils restent « neutres », mais je crois qu’à l’avenir, vu les conditions difficiles que l’on vit ici, ils seront contre les réfugiés)
Enfin, Il y a aussi des personnes qui luttent, par conviction, pour les valeurs humaines, par esprit humaniste réel. Ce sont tous les volontaires anonymes étrangers et grecs qui aident les réfugiés (ceux qui obéissent seulement à des sentiments humanistes, sans en tirer de profit personnel) ; ce sont les habitants simples, anonymes de Lesbos qui tout de suite (dès l’été 2015) sont venus en aide aux réfugiés sans rechercher de profit personnel ; ce sont les pêcheurs de Lesbos qui eux-aussi, sans profit personnel, ont sauvé la vie des réfugiés en mer ; on ne doit pas oublier non plus les hommes du port qui ont eu le triste et inhumain devoir, pendant des mois, de repêcher des noyés.
Une phrase qu’on entend souvent : Tout ça nous dépasse et personne ne peut savoir ce qui se cache derrière…on ne peut rien faire contre… (un prétexte humain facile pour ne pas réagir et rester assis dans son canapé !)
Soupçons et questions très répandus
Qui finance toutes ces ONG ?
Quel est le rôle réel de Frontex dans tout ça ?
Qui incite les réfugiés à la révolte ?
Où est la raison, la logique, la « vérité » dans tout ça ?

En Grèce dans le contexte de crise totale, ce n’est plus facile de garder son sang-froid et son humanisme.
Notre histoire grecque nous a montré qu’on peut faire le mieux mais le pire aussi.
Veillons tous à ne pas perdre, au moins, notre humanisme.

Mytilène le 24 septembre 2016
Elisabeth

____________________________________________________________________________________________________________________________________

autre article

Le camp de Lesbos détruit après une manif d’extrême droite

by Yannis Youlountas 20/09/2016

Lesbos, Moria le feu et la glace
Lesbos, Moria le feu et la glace
Published by Lutheuses de Rrue pour lire tous les articles aller en bas de chaque article publié et aller à suivant - Over blog nous a supprimé les possibilités archives visible et l'ensemble des articles
commenter cet article
25 septembre 2016 7 25 /09 /septembre /2016 19:57
photos de Gilles Walusinski  - une halte rue fée d'herbe avant une nouvelle expulsion
photos de Gilles Walusinski  - une halte rue fée d'herbe avant une nouvelle expulsion
photos de Gilles Walusinski  - une halte rue fée d'herbe avant une nouvelle expulsion
photos de Gilles Walusinski  - une halte rue fée d'herbe avant une nouvelle expulsion
photos de Gilles Walusinski  - une halte rue fée d'herbe avant une nouvelle expulsion

photos de Gilles Walusinski - une halte rue fée d'herbe avant une nouvelle expulsion

Published by Lutheuses de Rrue pour lire tous les articles aller en bas de chaque article publié et aller à suivant - Over blog nous a supprimé les possibilités archives visible et l'ensemble des articles
commenter cet article
25 septembre 2016 7 25 /09 /septembre /2016 19:41
allo la police ? je suis attaquée par la police
lever de papiers papillons blancs pour une hola des résistances au présnet

lever de papiers papillons blancs pour une hola des résistances au présnet

le jour de la rentrée scolaire les enfants mis à la rue rencontrent l'école, leurs profs, les autres enfants
le jour de la rentrée scolaire les enfants mis à la rue rencontrent l'école, leurs profs, les autres enfants

une expulsion violente sans sommation ni légalité ...
une expulsion remet des bébés à la rue et femmes, mineurs, hommes -
surtout des femmes et des mômes -
une expulsion par la police qui aurait du les protéger, deux femmes molestées, deux femmes solidaires venues comme moi la veille pour rassurer contre les gros bras du roprio
une expulsion et tabassage d'une femmes endormie, couchée, par la police ...et rien nulle part :

si une plainte déposée par les deux copines !!!

Béatrice Boubé

22 septembre, 2016 - 14:36 ·

Ici Béa déconnectée,
qu'a eu deux jours d'ITT (incapacité total de travail) donné par la médecin des urgences medico légale après plainte à l'IGPN pour tabassage par les gentils policiers français.
Les gentils policiers du commissariat de Montreuil, là pour défendre la veuve et l'orphelin et nous les bon citoyens aveugles et sourds et muets, et qui étaient en train de procéder à une expulsion sans sommations, illégale et très musclée d'une famille Rom, des gens adorables, avec femmes et enfants en bas age. Que des dangereux activistes tranquillement en train de dormir après une mauvaise nuit à craindre l'irruption de méchants gros bras envoyés par le méchant propriétaire de ce local froid et abandonné depuis une éternité...

Alors que le jour pointe son nez, mais qu'il fait encore sombre...

Ici Béa qui en fait n'a pas d'assurance pour son tél complètement fracassé par la police, "mais vous êtes sur qu'il n'était pas comme ça avant, vous avez vu les policier le casser ?" me demande le charmant policier de l'IGPN ! ha ba non, j'ai senti, entendu et sinon, j'ai pas vu grand chose car j'étais en train de valser, dans le noir et les cris, entre les bras, les jambes, les matraques ou autre des charmants flics sans savoir qu'ils étaient des flics de mes couilles que je n'ai pas, en pensant que j'allais peut-être mourir et en flippant qu'ils ne s'attaquent aussi aux autres, aux enfants...
Donc, ici Béa qui cherche un tel identique (sony xperia) ou compatible dans lequel mettre sa puce et sa carte mémoire pour se reconnecter avant d'avoir droit à une proposition pas cher pour un nouvel appareil de son putain de connard d'opérateur mais pas avant novembre prochain.
Ici Béa qui a besoin de rester connecté pour continuer à soutenir les familles Roms de Montreuil et d'ailleurs vous êtes toutes et tous les bienvenue sur ce terrain, cette belle bataille pour rester humain, ensemble :-) TOUT EST POSSIBLE ! Yes we can et tutti frutti, bon c'est vrai j'ai encore une bosse sur la tête mais la vision idéaliste d'un monde plus doux pour tout le monde je l'avais déjà avant merci messieurs/dames de la police and fuck the pingouins...

Ici Béa qui malgré tout à bien rit, après, en attendant aux urgences avec émilie, en repensant à la lenteur de défilement des noms sur son téléphone pas encore cassé, alors que des brutes très épaisses étaient en train de fracasser les vitres de la porte du local, dans le noir, avec tout le monde qui criait... putain mais c'est ou ce putain de numéro du putain de commissariat, ils sont entrés, "C...", et je fait défiler avec mon doigt, c'est trop long, "Co", les vitres se fracassent, je vois des ombres envahir la pièce courir vers la famille, j'appuie sur le téléphone vert, alo, je colle le tél à mon oreille, c'est trop tard, je ne vais pas avoir le temps, ca sonne, "virez lui son téléphone!", j'entend, ca sonne, je vois dans le noir les molosses qui se précipitent sur moi, putain alo, police, allooooooooooooooooooooooooooo ! Putain, on est mortttt !

Alo la police je suis attaquée par la police...

Allez, je cesse, "heureusement" que c'était des policiers, ils savent faire mal sans rien casser ni laisser trop de traces et puis je m'étais couverte pour la nuit, deux pulls et une polaire, ça amorti, bon à savoir... Plus de peur que de mal comme on dit... "hey beauté, t'as pris cher, hein !", "fais-nous un sourire"... mais oui je vous aime messieurs de la police et j'aurai bien vomie mais non, j'ai finalement le cœur bien accroché... dommage !
Même pas pu tirer le portrait des gentils flics que j'ai voulu dessiner après l'expulsion alors que nous étions dehors sur la place a essayer de comprendre comment ils en étaient arrivés a nous rudoyer de la sorte. "Vous faite quoi, là" il me demande l'adorable toutou de la république policière en s'approchant, surtout qu'il ne me touche pas ce salaud, je cache mon carnet, "je dessine...". "Mais vous dessinez quoi ?" "des traits" monsieur le gentil policier qui venait de me tabasser, "hein, quoi ? des traits ? Vous ne dessinez pas les policiers ? Il ne faut pas dessiner les policiers...".

Ainsi sommes nous dans un monde ou les dangereux extrémistes sont celles et ceux qui dessinent la solidarité, celles et ceux qui apportent réconfort, nourritures, boissons chaudes, aides administratives, douches, gentillesse et tendresse et amour etc. à leurs semblables humains.

Ainsi resterons-nous dans un monde violent, absurde, inhumain encore, si nous acceptons sans bouger le petit doigt que les nôtres dorment dans la rue, sous la pluie dans le froid, dans la boue, derrière des murs, sous des bâches et des cartons, des tentent dans le "meilleur" des cas, dans un charter sans retour, au fond de l'eau ou sous les roues d'un camion dans les pires...

Et de nouveaux ils sont à la rue...

La, je vais pleurer...

allo la police ? je suis attaquée par la police
proprio gros bras et police pour défendre qui ???

proprio gros bras et police pour défendre qui ???

Published by Lutheuses de Rrue pour lire tous les articles aller en bas de chaque article publié et aller à suivant - Over blog nous a supprimé les possibilités archives visible et l'ensemble des articles
commenter cet article
2 septembre 2016 5 02 /09 /septembre /2016 11:36

où sont les logements, où sont les possibles, les luttes et la solidarité ?

où sont nos actions, leur constante, nos amitiés

les pas de côté , sortir de l'état de guerre et d'indifférence

sortir des ces racismes structurels, d'état mais aussi civils, intra extracommunautaires, de ces inégalités grandissantes, de ces surinterprétations, de ces patriarcats armés avec lequels hommes et femmes collaborent, de cette tendance à coller à l'état du monde

faire le monde comme nous le rêvons, pensons, pouvons...

 

Les pouvoirs publics  ??? Au mieux ils nous suivront,

Au pire c'est tous les jours, je crois que c'est lorsque nous attendons d'eux quelque chose de vital... ils nous humilient, nous condamment, nous abandonnent, nous livrent -

une pétition est incluse dans cet article, toujours actuelle,

même si l'exigence de la réalité, de la vie et des besoins,

les combats envers l'état, la municipalité, la société, afin que se trouvent et se fassent des logements possibles, dignes, justes, sont longs à devenir efficaces

pour tou.te.s les démuni.es

le climat ambiant est dur, mais n'oublions les levées poétiques des rues à la sortie de l'hiver, et sous l'état d'urgence,

la guerre est là mais les maquis sont nombreux

 

rien n'est fatal !!!

émission de radio.graphie et voix des Rroms avec les personnes en lutte à Montreuil
émission de radio.graphie et voix des Rroms avec les personnes en lutte à Montreuil
émission de radio.graphie et voix des Rroms avec les personnes en lutte à Montreuil
émission de radio.graphie et voix des Rroms avec les personnes en lutte à Montreuil
émission de radio.graphie et voix des Rroms avec les personnes en lutte à Montreuil
émission de radio.graphie et voix des Rroms avec les personnes en lutte à Montreuil
émission de radio.graphie et voix des Rroms avec les personnes en lutte à Montreuil
émission de radio.graphie et voix des Rroms avec les personnes en lutte à Montreuil
émission de radio.graphie et voix des Rroms avec les personnes en lutte à Montreuil
émission de radio.graphie et voix des Rroms avec les personnes en lutte à Montreuil
émission de radio.graphie et voix des Rroms avec les personnes en lutte à Montreuil
émission de radio.graphie et voix des Rroms avec les personnes en lutte à Montreuil
émission de radio.graphie et voix des Rroms avec les personnes en lutte à Montreuil
émission de radio.graphie et voix des Rroms avec les personnes en lutte à Montreuil
Published by Lutheuses de Rrue pour lire tous les articles aller en bas de chaque article publié et aller à suivant - Over blog nous a supprimé les possibilités archives visible et l'ensemble des articles
commenter cet article
22 juin 2016 3 22 /06 /juin /2016 11:19
Lesbos Grèce - un récit contre l'encampement du monde

http://audioblog.arteradio.com/post/3072186/en_grece_a_lesbos_-_/

des camps à Lesbos pour réfugiés avant et après l'accord Europe/Turquie le 20 mars 2016 - la coordination entre les états , la maffia, l'écran des ONG, les passeurs dans le marché de la misère, des guerres -

Nathalie fait le récit de temps de résistance à ces trafics -

Published by Lutheuses de Rrue pour lire tous les articles aller en bas de chaque article publié et aller à suivant - Over blog nous a supprimé les possibilités archives visible et l'ensemble des articles
commenter cet article
21 juin 2016 2 21 /06 /juin /2016 23:32
voix ici et de Souss

a capella elles/ils chantent

https://soundcloud.com/in-s-agn-s-de-luna/ranialand-2

Bi

Souss

Published by Lutheuses de Rrue pour lire tous les articles aller en bas de chaque article publié et aller à suivant - Over blog nous a supprimé les possibilités archives visible et l'ensemble des articles
commenter cet article
21 juin 2016 2 21 /06 /juin /2016 23:26
voix debout

journée contre la transhomophobie Tunis mai 2016 06:07

http://audioblog.arteradio.com/blog/3047144/lutheuses_de_rrue/

deux interventions choisies lors de la journée internationale contre la transhomophobie en Tunise mai 2016 - deux amies concluent de façon indépendante cette journée organisée par un collectifs d'asso dont Shams - Tunisie de mon coeur Ranialand

impros sons contre le marché de l'armement 07:11

http://audioblog.arteradio.com/blog/3047144/lutheuses_de_rrue/

7 minutes contre le commerce des armes ---le 14 juin 2016 devant le banquet obscène de l'armement où des exposants venaient en grande tenue se faire des petits fours sur affaires en cours : bombes, fusils, explosifs, tanks, commerce armes en tous genres - nous, une quinzaine de femmes et quelques ami/es interpellent tous les invités venus tuer en toute impunité en gants blancs et robe mini du soir ... voici quelques sons de nos impros comme si vous y étiez !!! collectif toutes ensemble contre leurs états de guerre, ami/es organisés ailleurs, lutheuses de rrue ....;

Published by Lutheuses de Rrue pour lire tous les articles aller en bas de chaque article publié et aller à suivant - Over blog nous a supprimé les possibilités archives visible et l'ensemble des articles
commenter cet article